Patrimoine

Logo Savonnières partie de Val de LoireSavonnières fait partie du Val de Loire inscrit au patrimoine mondial comme paysage culturel. Remarquable pour la qualité de son patrimoine architectural, il témoigne des interactions entre les hommes et le fleuve sur deux mille ans d’histoire.
www.valdeloire.org

LA BATELLERIE

L’association des Bateliers du Cher cultive la mémoire de la Batellerie du Cher et de la Loire, grâce à la construction et à l’entretien de bateaux traditionnels. Elle organise par ailleurs des animations culturelles et pédagogiques, des expositions ainsi que des manifestations de batellerie. www.bateliers-du-cher.net

LES GROTTES PÉTRIFIANTES

Anciennes carrières de tuffeau, les Grottes pétrifiantes de Savonnières recèlent des stalactites, stalagmites, draperies et cascades pétrifiantes. Elles sont ouvertes au public et sont le siège d’un artisanat d’art insolite dû à la nature, la pétrification. www.grottes-savonnieres.com

L’ÉGLISE

L’église de Savonnières est classée dans son intégralité monument historique.

La première citation de l’église, sous le vocable de Saint Gervais et Saint Protais, est portée sur des pièces d’argent frappées à Savonnières vers l’an 750. Cette première église en bois a probablement été victime des incursions normandes des 9e et 10e siècles.

La construction de l’actuel bâtiment en tuffeau du pays remonte au début du 12e siècle. Le magnifique porche est de style saintongeais et montre trois archivoltes sculptées d’entrelacs, de feuillages, d’animaux fantastiques et de démons.

L’église fut réparée et agrandie à partir de 1812. En 1862 l’on ajouta les deux travées sud. A la même époque, le sol fut abaissé à son niveau primitif et les grands chapiteaux sculptés. De plus, deux absidioles et une troisième travée sud furent ajoutés à la fin du 19e siècle et un nouvel autel en cèdre installé. Il s’agit d’une œuvre du sculpteur Sergeff, élève de Rodin.

Si l’église de Savonnières se distingue avant tout par son porche sculpté, son intérieur de style Plantagenêt mérite également le détour. On peut y admirer des vitraux datant du 19e siècle qui relatent le martyr de Saint Gervais et Saint Protais, ainsi qu’une rosace de la même époque représentant Saint Louis en croisade.

En outre, le bâtiment renferme une statue en bois polychrome représentant Saint Roch, patron des mariniers du Cher, datant du 16e siècle, ainsi qu’un  tableau en bois peint figurant le Christ bénissant, également du 16e siècle. Les deux œuvres ont été classées en 1913.

www.paroissenotredameducher.cef.fr

LA MAISON DU PASSEUR

La Maison du Passeur date au moins de 1580. A cette époque, elle faisait office d’auberge. En 1613, Balthazar le Breton de Villandry, seigneur de la châtellenie de Savonnières, racheta l’auberge pour y installer sa cour de justice au premier étage tout en maintenant le café au rez-de-chaussée.

La cour de justice fut dissoute en 1790 mais l’auberge continua à fonctionner. Le propriétaire obtint le fermage du bac en 1850, mais deux ans plus tard, l’ouverture du premier pont suspendu de Savonnières entraîna la fin du bac et du passeur.

Jusque dans les premières années du 20e siècle, la Maison du Passeur servit encore de café. Elle accueille aujourd’hui une galerie d’art – boutique de cadeaux – café. Facebook

LA MAISON DE L’IF

La dernière propriétaire de la maison, veuve de batelier, légua la maison à la commune en 1870 à condition d’y installer une école de filles. Celle-ci put enfin ouvrir ses portes en décembre 1872. Comme elle était dirigée par des religieuses, elle dut fermer à la suite de la loi de 1904 interdisant l’enseignement par les congrégations.

Cette belle bâtisse accueille aujourd’hui le restaurant La Maison Tourangelle (www.lamaisontourangelle.com).

LA MAIRIE

En 1838, la commune acquit une ancienne closerie pour y installer la mairie ainsi qu’une école de garçons.

Suite aux inondations des 13 mai et 4 juin 1856, il fallut rehausser le sol de 1.90 m. D’autres travaux de transformation et de surélévation furent exécutés en 1906 et 1907. La cheminée monumentale de la salle du Conseil, datant de 1908, est une œuvre du sculpteur tourangeau Régidus.

LE MOULIN DES FONTAINES

Cet ancien moulin à eau est implanté au début de la rue du Paradis là où se trouvait autrefois le moulin à savon romain. Il se visite sur demande. Les bâtiments actuels datent des 14e, 15e et 16e siècles. Si l’ancienne roue à godets a disparu, les mécanismes en fonte ainsi que les meules sont encore en place. http://info.legrenierdumoulin.fr

Menu